Dernière minute !

Les pensionnés d’invalidité exerçant une activité professionnelle bénéficient à nouveau de la prime d’activité. Le gouvernement a décidé de faire marche arrière et de reprendre le versement de cette aide. Avec effet rétroactif sur les mois de juin et juillet qui n’avaient pas été payés.

Le projet de loi de finances, adopté par le Parlement en décembre 2017, prévoyait en effet de mettre fin au mode de calcul « dérogatoire » qui permettait aux pensionnés d’invalidité en emploi ainsi qu’aux bénéficiaires d’une rente accident du travail-maladie professionnelle de percevoir la prime d’activité. Cette mesure est donc entrée en vigueur en juin 2018.

Mais face au mécontentement et à l’incompréhension – les bénéficiaires de l’AAH exerçant une activité professionnelle continuent à y avoir droit –, le gouvernement a décidé, dans le courant de l’été, de faire marche arrière.

 

La prime d’activité jusqu’à fin décembre ?

« Le calcul dérogatoire a été prolongé pour ceux qui cumulaient déjà pension d’invalidité et prime d’activité, confirme le cabinet de la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn, à faire-face.fr. Mais cette prolongation est provisoire. »

Jusqu’à quand durera-t-elle  ? « Les arbitrages n’ont pas encore été rendus. » Tout porte toutefois à croire que cette prolongation sera maintenue jusqu’à l’adoption de la nouvelle loi de finances, en décembre.

Ensuite ? Les paris sont ouverts… et incertains.
Source : Faireface.fr

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel